Vous êtes ici : Reportages - 2017 - Frisian Fag 

Benoît Denet - Avril 2017


 Comme chaque année sur sa base du nord du pays, la Force Aérienne néerlandaise a organisé un gros exercice durant une dizaine de jours.
 Le but principal de cet entraînement est la coopération entre les diverses nations participantes et aussi la préparation pour un conflit futur. Pour la plupart d'entre elles, elles ont déjà participé aux opérations récentes en Libye, en Afghanistan ou encore en Irak.
Cette année, huit pays étaient de la partie pour lancer deux fois par jour une trentaine d'appareils à l'assaut de la Mer du Nord, terrain de jeu idéal pour ces opérations. La zone d'entraînement était quadrillée en dix espaces bien délimités permettant, pour la plupart, d'occuper un espace aérien partant du niveau zéro jusque 55000 pieds (16,8 km) d'altitude.
On notera aussi les déploiements d'appareils ravitailleurs depuis la base d’Eindhoven, mais aussi d' AWACS E-3F français depuis Avord et d'un E-3 de l'OTAN depuis Geilenkirchen.
Le plus gros contingent étranger de chasseurs venait d'outre atlantique avec 12 F-15C/D de l'Air National Guard de Floride et de Louisiane. Les Eurofighter allemands n'étaient pas en reste avec 10 machines déployées.

                 

Voici le détail des forces en présence :
Depuis la base de Leeuwarden AB:
-    USAF (ANG) : 12 F-15C/D
-    Germany AF (GAF) : 10 EF2000
-    Netherlands AF (RNLAF): 12 F-16 AM/BM
-    Belgium AF (BAF): 7 F-16 AM/BM
-    United Kingdom AF (RAF): 6 Tornado GR4
-    Portugal AF (FAP): 5 F-16AM/BM
-    French AF (FAF): 4 Mirage 2000D
-    Dassault Falcon 20 de Cobham Aviation Services

                   

Depuis la base de Eindhoven AB :
-    Germany AF (GAF):  1 A310MRTT
-    French AF (FAF): 1 C-135 FR
-    Italy AF (ItAF): 1 KC767A
-    Netherlands AF (RNLAF): 1 KDC-10
-    Netherlands AF (RNLAF):  1 C-130H
A quoi il faut ajouter les deux AWACS.
Le contingent polonais prévu à l'origine avec des F-16 a annulé sa venue.

         

 Pour le public, des zones étaient prévues en extérieur pour visualiser les décollages et les atterrissages. Pour une somme de 3€, le parking était accessible. L'ambiance y était agréable et l'organisation des bénévoles était parfaite.
On regrettera toutefois les décollages très rapides et sans "spectacle" de certains appareils comme les Eurofighter. Dommage car les passionnés étaient au rendez-vous !