Vous êtes ici : Reportages - 2017 - Hottolfiades 

Les 100 ans de l’Aérodrome de Courtrai-Wevelgem.

Luc Barry - Novembre 2017


 L’aérodrome de Courtrai -Wevelgem existe depuis cent ans ;  cet anniversaire méritait certainement d’être dignement célébré.

 Au début de 1916, l’occupant allemand aménage des terrains d’aviation dans la région de Courtrai dont un sur la commune de Bissegem à côté de Wevelgem. En juillet 1917, l’escadre de chasse JG1 surnommée « Cirque Volant » sous les ordres du baron Manfred von Richtofen, composée de quatre escadrilles s’y installe; mais toutes quittent la Belgique en novembre pour le nord de la France. Lors de la libération du pays par les anglais en octobre 1918, la RAF occupe l ‘aérodrome de Wevelgem jusqu’en janvier 1919. Il faudra cependant attendre le courant de l’année 1924 pour y revoir des activités aériennes avec la création d’une école de formation pour les futurs pilotes de l’Aéronautique Belge.

 L’association Airport Community EBKT, qui regroupe les différents utilisateurs et sympathisants de l’actuel Aéroport International de Courtrai-Wevelgem, situé en Flandre Occidentale, avait concocté un programme varié pour ce week-end des 26 et 27 août. Dès vendredi soir, une plaque commémorative était inaugurée dans le hall de l’aérogare, suit une réception privée agrémentée par le show nocturne de la patrouille acrobatique anglaise « The Twisters » et clôturée par la « Nuit de l’Aérodrome » présentée par Miss Belgique 2011, Justine de Jonckheere
 Diverses manifestations étaient ensuite organisées pour le public, tout au long du week-end, en trois endroits différents de l’aéroport. Samedi, jour de notre visite, se déroulait la ronde cycliste « Acrobaties Militaires dans le Ciel » ouverte à tous. Le parcours de dix-sept kilomètres, agrémenté d’anecdotes et explications aéronautiques fournies par les guides, longeait la piste de l’aérodrome actuel et passait à divers endroits de la région où se situaient pas moins de cinq aérodromes pendant le premier conflit mondial.
 Le site principal, à proximité de l’aérogare, accueillait un camp reconstitué de la deuxième guerre mondiale et quelques véhicules aéroportuaires.

   

 Une exposition de photos d’avions actuels ainsi que des documents historiques meublaient le hall d’entrée de l’aérogare. Une partie du parking des avions était occupée par le static show d’une quinzaine d’avions locaux et visiteurs : Cessna 152 et 172; Extra 300L, Robin R1212 alpha, R3000 et DR400 Dauphin; Piper Pa 28 Cherokee 140 et Warrior 161; Partenavia P68b; Pitts S2a ainsi qu’un gyrocoptére M24 Orion et un ULM BF Tecnik FK42 Comet.

                 

 Sous la tour de contrôle, dans un bunker, le musée d’aviation de la Flanders Aviation Society était accessible gratuitement le temps du week-end. Il abrite une importante collection aérospatiale de modèles réduits, objets, pièces d’avions, souvenirs et photos notamment en ce qui concerne l’histoire des activités aériennes dans la région courtraisienne. Récemment rénové, il compte désormais une section dédiée au célèbre baron rouge Manfred Von Richthofen.

   

 Sur le tarmac en face de l’aérogare se trouvaient l’hélicoptère Seaking et son stand de promotion de la 40è escadrille de Koksijde; le Stampe SV4E, le North american P51D Mustang » Scat VII »; l’hélico Medevac AS355F2 Écureuil 2 du MUG basé à l’AZ Brugge; les Siai Marchetti SF260 de la patrouille Red Devils et le North American AT6 Texan du Stampe Museum d’Antwerpen.

             

 Les diverses démonstrations aériennes effectuées par leurs pilotes étaient particulièrement appréciées du nombreux public malgré que celui-ci était placé derrière un haut grillage compliquant les prises de vues.

       


 La musique de la Koninklijke Harmonie Wevelgem « De Eendracht » contribuait à l’ambiance festive de ces journées particulièrement ensoleillées.
 Le deuxième site, accessible par une navette de bus, se situait dans le zoning industriel de l’aéroport situé de l’autre côté de la piste d’atterrissage. Dans un hangar se trouvaient une réplique du Morane Parasol type L et du Fokker Dr I accompagnés de panneaux explicatifs; le Flight Simulator Club Belgium et ses démonstrations de vols simulés au départ de l’aéroport de Courtrai; les stands de vente du « Sabenien » et du 1st Squadron Stingers.

       

A l’extérieur du hangar, les modèles radiocommandé s du club local faisaient l’admiration des visiteurs qui avaient également l’occasion d ‘acheter du matériel militaire de collection à l’un des stands tenus par des vendeurs particuliers. Le long de la route jouxtant la piste, certains hangars occupés par des firmes aéronautiques exposaient du matériel volant. Air Technology montrait deux hélicoptères Robinson R44 et un Guimbal Cabri G2; à l’intérieur du hangar du constructeur belge ULM Lambert l’on apercevait trois Mission M108 et devant le hangar de Gilles Aviation stationnaient un Diamond DA 40 Star et un DA42 Twin Star; plus loin se trouvait un hélicoptère Eurocopter EC120 B Colibri.


           

 Sur le troisième site occupé par le Royal Zoute Aviation Club avait lieu le Lady Pilots Fly In au cours duquel étaient invitées aussi bien les femmes-pilotes belges qu’étrangères. Au stand des radioamateurs de Wevelgem le public pouvait y découvrir ce hobby peu connu mais passionnant.
 Pendant ce temps les activités habituelles de l ‘aéroport se poursuivaient normalement tels que les vols commerciaux de jets privés ainsi que les vols d’entraînement et de loisir.

     


 Chaleureux remerciements à Guido Bouckaert – Public Relations and Communication Airport Community EBKT - pour les facilités presse accordées lors de cet événement.