Vous êtes ici : Reportages - 2017 - Schaffen 

Old Timer Fly In Schaffen 2017.

Luc Barry - Octobre 2017


 Premier rassemblement en Belgique d'avions anciens ou plus récents et de véhicules ancêtres, cet événement assimilé en tant que pèlerinage par les nombreux fanatiques du genre et de découverte par le public de véhicules terrestres mais aussi d'avions souvent moins connus n'a pas failli à sa réputation. Toutes les conditions étaient présentes sur l'aérodrome militaire de Schaffen pour d’une part observer les atterrissages, décollages, survols des nombreux avions et d'autre part l'occasion de discuter avec les pilotes. Les plus curieux avaient la possibilité d'obtenir une vision globale du site en bénéficiant des vols d'initiation à bord des avions présents, des planeurs du club local ou de l’hélicoptère. Les stands d'information au pilotage, du parachutisme ainsi qu'un club d'avions télécommandés attiraient en majorité les jeunes tandis que les échoppes de souvenirs, de livres et autres gadgets étaient envahis par les collectionneurs. Un simulateur de vol construit autour d'un planeur déclassé invitait les intéressés à la pratique du vol à voile.

   

 Les curieux attirés par tout ce qui roule déambulaient parmi les nombreuses véhicules anciens, camions et camionnettes d'un autre âge, engins agricoles et autres roulottes. Un camp reconstitué de la deuxième guerre mondiale agrémenté de véhicules militaires remémorait de nombreux souvenirs aux plus anciens
 La journée du samedi est habituellement la plus indiquée pour visiter ce genre d'événement. Cependant le temps pluvieux avait découragé le déplacement de nombreux pilotes vers Schaffen et seulement une bonne trentaine d'aéronefs s'étaient posés au cours de cette journée. Heureusement les conditions climatiques étaient nettement meilleures dimanche et près de cent cinquante aéronefs se sont finalement donnés rendez-vous sur l'aérodrome.
 Deux avions de transport, le biplan Antonov An 2 de la fondation Pairi Daiza et le bimoteur léger à ailes hautes Short Skyvan, dominaient tous les autres par leur taille. Les avions vintages d'origine militaire figuraient parmi les plus appréciés d'un nombreux public surtout lorsqu'il s'agissait des biplans : les SV4 et Stearman attiraient tous les regards particulièrement lors du démarrage des moteurs.

   

 Plus modernes étaient le Bristol Bulldog, le Slingsby T67M et le bimoteur d'attaque léger Bronco autour duquel les enthousiastes Bronco Girls assuraient l'ambiance. Concernant les autres avions à usage militaire figuraient le Miles Messenger M38 -2a ici présent en version civile de l'avion de liaison anglais construit à l'origine pour le transport de hautes personnalités pendant la guerre; le Miles M14a Hawk Trainer disponible dès 1937 comme avion d’entraînement pour les futurs pilotes de Spitfire et Hurricane; le Taylorcraft Auster V avion d'observation mis en service dans la RAF en 1942 et les plus récents tels que l'avion d’entraînement.

   

 Plus modernes étaient le Beagle 121 Bulldog, le Slingsby T67M et le bimoteur léger d'attaque Bronco autour duquel les enthousiastes Bronco Girls assuraient l'ambiance.

     

 Comme d'habitude les avions de tourisme, des plus anciens Piper, Cessna et autres Jodel aux ULM les plus récents, surpassaient tous les autres modèles par leur nombre.

   

 Depuis les avions construits en petite série jusqu'aux exemplaires préservés de machines volantes autrefois courantes sur les aérodromes voici cinquante ans et plus, certains attiraient toute notre attention lors de ce fly-in. Parmi les plus intéressants au point de vue civil citons le Gardan GY201 Minicab d'abord construit à vingt-deux exemplaires en 1949 ensuite par des constructeurs amateurs et les plus récents comme le triplace autrichien Oberlerchner Job 15-180-2 construit à seulement dix exemplaires en 1960 ainsi que les Bolkow BO208c Junior à l'origine développé par Malmö flyg Industri en tant que MFI 9 Junior, construit entre 1963 et 1971 à deux cent dix exemplaires dont cinq étaient intervenus lors de la guerre d'indépendance du Biafra entre 1967 et 1970 armés de rockets sous l'appellation "Biafra Baby".

     

 La majorité des trente-cinq ULM venaient de Belgique, les classiques Coyote, BF fk9 se retrouvaient ensembles avec les modèles les plus récents Jabiru J400, BF fk14 et Atec.

     

Nombreux sont les ULM proposés à la vente aussi bien sous forme de kit que monté d'origine tels que les Europas, Aerostyle Breezer et Remos gx.

   

Plusieurs dessinateurs et dessinatrices profitaient de l'occasion pour immortaliser en croquis les plus beaux avions exposés face au public.
 Les avions prototypes de construction amateur les plus anciens figuraient parmi les aéronefs les moins connus du public. Le Bowers Fly Baby 1a était convertible en avion biplan en moins d'une heure; cet avion avait été dessiné en 1962 par l'ingénieur et écrivain aéronautique américain Peter M Bowen employé à l'époque chez Boeing et L' Aircamper à ailes parasol construit en 1928 par l'américain Bernard Pietenpol, à nouveau disponible à la construction individuelle grâce aux plans retrouvés après le décès de son concepteur en étaient les deux machines les plus intéressantes.

 

 Depuis 1973 le principal constructeur au monde d'origine américaine Van propose divers modèles en kit dont plus de neuf mille sept cent ont été assemblés par des particuliers; les types RV4, RV6, RV7 et RV9 étaient visibles au cours de ce week-end.

     

 Les hélicoptères ne pouvaient pas manquer ce fly- in, du plus ancien Bell 47g2 des années cinquante aux plus récents Robinson 44, EC120B et Agusta 109 en n'oubliant pas le Rotorway A600 fourni en kit.

       

 De temps à autre, le spectacle était assuré par les voltiges de nos as à bord des Pitts et Yak 52.