Vous êtes ici : Reportages - 2014 - Restaurations 

Présentation des restaurations récentes au Musée Royal de l'Armée.

Luc Barry - Décembre 2013

 Les musées aéronautiques complètent leurs collections en récoltant du matériel laissé la plupart du temps à l'abandon ce qui nécessite une restauration souvent laborieuse afin de recevoir ensuite une place de choix en exposition. Le manque de personnel chargé d'exécuter ces travaux n'offre souvent pas la possibilité de mener à bien cette lourde tache et l'aide de bénévoles ayant souvent acquis une expertise dans le milieu de l'aviation ou disposant de facultés pour effectuer des travaux de précision peut s'avérer précieuse.
 C'est dans ce contexte que les bénévoles du Musée de l'Air de Bruxelles ont présenté le 21 décembre dernier aux invités les projets de restauration ayant abouti au cours de l'année 2013 : le bimoteur de transport léger De Havilland DH89A Dragon; le chasseur bombardier De Havilland DH98 Mosquito MK30 de la Force Aérienne Belge; l'avion de liaison Fieseler Storch Fi-156 de la Luftwaffe et l'avion de tourisme d'origine belge Tipsy Belfair.
 Diverses personnalités du monde de l'aviation dont le fils du constructeur belge Ernest Oscar Tips; les anciens pilotes de la Force Aérienne Robert « Bobby » Laumans et Jacques « Red » Dewaelheyns; des bénévoles de la première heure, des membres de diverses associations de préservation actives au Musée de l'air et amis de celui-ci avaient répondu positivement à l'invitation.
 Vincent Jacobs, responsable des bénévoles et chef de projet des restaurations a mis en lumière le travail de ceux-ci tout en regrettant les tracasseries et autres lenteurs qui ont souvent perturbé le bon déroulement des activités tandis qu'Eric Dessourroux, responsable des travaux exécutés sur le Mosquito, a expliqué les différentes phases ayant mené au résultat que l'on peut admirer.
 Un drink suivi d'une visite des avions a ensuite terminé cette réunion amicale.

 Voici un bref aperçu historique de ces vétérans en espérant fournir dans le futur une description plus complète concernant ceux-ci :

 Le DH89A Dragon du musée est construit à la fin de 1939 pour le compte de la RAF qui lui alloue le code R5922 afin d'être utilisé comme avion d’entraînement et de liaison. Il est déclassé en 1947 et vendu en 1948 à une importante société de transport aérien anglaise Lancashire Aircraft Corporation qui en utilisa pas moins de vingt exemplaires pour des vols charters et divers affrètement. En 1953, il est cédé à Republic Air Charters petite compagnie charter irlandaise nouvellement installée à Shannon sous l'immatriculation EI-AGK. Derby Aviation le rachète en 1955 pour une courte période en le ré immatriculant G-AKNV et le revend à la société belge Avions Fairey située à Gosselies en lui donnant l’immatriculation OO-AFG. L'avion y subit une profonde transformation en 1958 notamment en ce qui concerne la porte de cabine, les fenêtres, l'équipement intérieur et les commandes de vol. Air affairs également basée à Gosselies le rachète en 1962 et le revend en 1964 au Centre National de Parachutisme qui l'immatricule OO-CNP et le base à l'aérodrome de Wevelgem où il est laissé à l'abandon après avoir été radié suite a un atterrissage forcé en 1970 pour être finalement récupéré par le Musée la même année. L'avion a été restauré dans sa configuration initiale tel qu'il était utilisé par la compagnie Lancashire.

 Le DH98 Mosquito du Musée immatriculé MB24 « ND-N » est le dernier d'une série livrée à la Force Aérienne Belge. Il a été construit en 1945 pour la RAF sans jamais avoir été utilisé au combat mais sera stocké. Cet avion est vendu en 1951 à la FAéB et livré à Beauvechain en 1953. Ses missions consistent principalement à effectuer des missions de navigation et de calibrages pour les radars au sol.Il effectue un dernier vol en août 1956 et son transfert au Musée a lieu en 1957.

 Le Tipsy Belfair G-AFJR est construit initialement en tant que modèle Trainer, deuxième exemplaire sorti d'usine, dans le courant de 1938. Modifié en tant que Belfair dans les années 50, il a effectué toute sa carrière aux mains de divers opérateurs privés en Angleterre jusqu'à sa radiation en avril 1989 pour être cédé ensuite au Musée.

 Le Fieseler Storch Fi-156 est construit pour la Luftwaffe en 1941 avec l'immatriculation KR+QZ. En janvier 1943 suite au mauvais temps il fait un atterrissage d'urgence en Russie en subissant quelques dégâts mais sera réparé. Lors d'un vol en formation avec deux avions du même type pour rejoindre un aérodrome près de Berlin, le brouillard les oblige à effectuer un atterrissage dans le sud de la Suède. Les avions sont stockés jusqu'en 1948 et remis en état de vol pour l’Armée de l'air suédoise sous la dénomination de type S14B et l'exemplaire du musée reçoit l'immatriculation FV3822. Il est vendu en Autriche sous immatriculation civile OE-ADT et arrive au Musée en 1973 après de multiples péripéties.